By continuing to browse this site, you agree the use of cookies to offer you content and services tailored to your areas of interest.

2024 - Ofer Josef 2024 - Présences 150 ans de l'impressionnisme Événement 2024 - Béatrice Helg Un monde lumineux 2023 - Figurations. Un autre art d’aujourd’hui 2023 - Scène ouverte aux plus jeunes artistes 2022 - Hans Reichel (1892-1958), lumières intérieures 2022 - Modernités Portugaises 2021 - Martin Guillaume Biennais, L'orfèvre de Napoléon 1er 2021 - Paul Durand-Ruel et le post-impressionnisme 2021 - Marie-Noëlle de La Poype, Photosynthesis 2020/21 - Christelle Téa 2019 - LUIS MARSANS, Le temps suspendu 2019 - Charlotte de Maupeou 2019 - MARKUS LÜPERTZ, Oser la peinture 2019 - Eric liot 2019 - DANS L'ATELIER DU PEINTRE au XIX EME 2018 - La Beauté des lignes, Chefs-d’œuvre de la collection Gilman et Gonzalez-Falla 2018 - La Porte des rêves, Un regard symboliste
2024 - Béatrice Helg Un monde lumineux

2024 - Béatrice Helg Un monde lumineux

April 3, 2024 - June 23, 2024

At L'Orangerie

L’œuvre de l’artiste suisse Béatrice Helg occupe une place singulière dans la tradition de la photographie mise en scène qui a vu le jour dans les années 80. En effet, bien loin des œuvres hyperréalistes ou narratives, des reconstitutions de scènes de la vie quotidienne, son travail donne à voir des formes abstraites, un monde lumineux. Influencée par l’avant-garde russe et le constructivisme, passionnée de musique, sensible aux notions d’espace et de temps, à l’architecture, à la mise en scène de théâtre et d’opéra, l’artiste crée des espaces monumentaux où la sculpture, la peinture, l’installation et surtout la lumière interagissent. 

 

« Quelle est cette lumière hors de la mesure du temps qui naît du silence et agrandit l’espace ? »

s’interrogeait le metteur en scène Claude Régy dans L‘état d’incertitude. Plus que tout autre, la lumière est ici le matériau sans quoi l’œuvre n’existe pas. Elle est le médium par lequel toute révélation est possible. Les photographies de Béatrice Helg présentent des univers d’ombre et de clarté d’une étrange beauté, aussi poétiques que spirituels, son œuvre ouvre sur un infini ou la recherche d’un mystère intérieur.

Dans l’Orangerie de la Maison Caillebotte, Béatrice Helg présentera une sélection d’œuvres de grands formats des séries Cosmos, Résonance et des photographies inédites de la série Natura, 2023. Il y a une qualité presque sacrée dans ces œuvres récentes qui évoquent la vulnérabilité de la nature millénaire et nous rappellent que notre esprit, notre âme est indissociable de la nature et de notre environnement.

 


 

BÉATRICE HELG est née à Genève en 1956. Elle étudie la photographie au California College of Arts and Crafts, Oakland, et au Brooks Institute, Santa Barbara, Californie. En 1978-1979, elle poursuit sa formation à l’International Center of Photography (ICP) à New York. En 1979, elle participe à l’organisation de Venezia’79 – la Fotografia à Venise. En 1981-1982, elle travaille dans le département des expositions d’ICP à New York. Béatrice Helg vit et travaille à Genève.

Dès ses débuts, l’artiste développe une écriture spécifique d’espace, lumière, matière, qui sera reconnue au niveau international. Près de 70 expositions personnelles ont été consacrées à son oeuvre en Europe, aux États-Unis et au Japon, parmi lesquelles une exposition au Palazzo Fortuny, Venise ; au musée Tinguely, Bâle ; à l’IVAM Institut Valencià d’Art Modern, Valence ; au Museum of Contemporary Photography, Chicago ; au Museum of Photographic Arts, San Diego ; à Paris Photo et aux Rencontres d’Arles.

Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections renommées : la Bibliothèque nationale de France et la Maison européenne de la photographie, Paris ; la Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève); Photo Elysée, Lausanne; le Brooklyn Museum et l’International Center of Photography, New York ; le Los Angeles County Museum of Art et Museum of Fine Arts, Houston, le Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa.

Parmi ses récentes publications, citons l’importante monographie BÉATRICE HELG, avec un poème dédicace de Robert Wilson, des textes de Serge Linarès et Philippe Piguet, un poème de Sylviane Dupuis parue chez 5 Continents Editions, Milan.

À l’occasion de l’exposition BÉATRICE HELG – Un monde lumineux, la Maison Caillebotte publie un catalogue d’exposition comprenant un entretien de Valérie Dupont-Aignan avec Béatrice Helg, un texte de Béatrice Andrieux, commissaire d’exposition indépendante, spécialisée en photographie et en art contemporain, une biographie de l’artiste et la reproduction de toutes les œuvres exposées.

 

 

Œuvre en couverture: 

Béatrice Helg, Résonance VI (détails), 2019, tirage pigmentaire d’archive, 160 x 116,7 cm. Copyright © 2024 Béatrice Helg. Tous droits réservés.

 

Ticketing